Alliance Française contre les Maladies Parasitaires


 

Dr. Frédéric Bringaud, Responsable Scientifique et Technique du LabEx ParaFrap, a reçu le Label Equipe FRM 2018 (Fondation pour la Recherche Médicale). Cette bourse permet d'apporter un soutien fort et durable à des équipes proposant un programme de recherche innovant en biologie avec des applications potentielles en santé.
Le projet propose d'étudier un nouveau paradigme pour les trypanosomoses : interaction des trypanosomes extravasculaires avec les adipocytes tissulaires via le métabolisme du glycérol.

 Plus d'informations et lauréats   FRM

 

Dr. Maryse Lebrun, partenaire du LabEx ParaFrap, est lauréate 2018 du prestigieux et compétitif ERC Advanced Grant (European Research Council). Cette bourse permet aux bénéficiaires de développer des projets novateurs, à haut risque.
Le projet KissAndSpitRhoptry ambitionne d'élucider la machinerie de sécrétion des facteurs de virulence des parasites apicomplexes (Unravelling the secretion machinery for virulence factors in apicomplexan parasites).

 Plus d'informations et lauréats   erc

 [Annonce]

En septembre 2018, le LabEx ParaFrap a déposé auprès de l’ANR (Agence Nationale de Recherche) un dossier d’évaluation et de demande de renouvellement. Au terme du processus d’évaluation mené par un jury international, Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) ont dévoilé par un communiqué de presse commun la liste des 103 LabEx renouvelés.

Le LabEx ParaFrap est ainsi prolongé de 5 ans (2020-2024). Le jury international a reconnu l'excellence de la recherche et de la formation au sein du LabEx, la force et le dynamisme du réseau, la référence internationale qu'est devenue la conférence biennale de ParaFrap, et l'impact du LabEx sur la visibilité de la Parasitologie française.  

 Ban ParaFrap IA

 

ParaFrap s'appuiera sur les forces acquises lors de ces 8 dernières années afin de développer un nouveau programme de recherche collaboratif, ambitieux et innovant. Dans le cadre de ce renouvellement, 8 nouveaux partenaires seront sélectionnés par notre conseil scientifique international externe (eSAB) au terme d’un appel à candidatures lancé fin 2018 pour intégrer notre réseau. (détails ici – deadline des candidatures le 8 mars 2019)

Le programme doctoral ParaFrap initié lors du premier mandat, dont l'apport, tant au niveau de la formation que du renforcement du réseau, a été souligné par le jury, sera poursuivi : une vingtaine de doctorants sera recrutée au niveau international au début des cinq années du nouveau programme ParaFrap, pour des projets en collaboration entre deux ou plusieurs partenaires du réseau.

Les mois qui suivent seront donc riches en annonces pour le LabEx ParaFrap.

 Banniere article call2018

 

L'appel à candidatures est clôturé.

 

Le LabEx ParaFrap lance un appel à candidatures afin d’unir les meilleures forces de la parasitologie française en son sein. En effet, nous prévoyons l’intégration de 8 nouveaux membres, la demande de prolongation pour 5 ans du LabEx ParaFrap ayant été confirmée le 11 février 2019 par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche. Les candidatures pour cet appel sont désormais ouvertes et la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 8 mars 2019 à 11h (heure de Paris). Toutes les candidatures seront évaluées par notre conseil scientifique externe international (eSAB) et seront classées afin de retenir les meilleures. Les candidats partenaires d'un autre LabEx sont éligibles à cet appel. 

LE LABEX PARAFRAP

ParaFrap regroupe actuellement 17 équipes de 14 universités et institutions françaises. Le réseau mène des recherches sur les agents pathogènes parasitaires et leurs interactions avec les hôtes mammifères et les vecteurs. Ce consortium a débuté en 2012 avec un financement initialement prévu jusqu'à fin 2019. La prolongation du LabEx pour cinq années supplémentaires (2020-2024) a été confirmée le 11 février 2019 par le SGPI (Secrétariat général pour l'investissement) et le Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche.

Les principaux objectifs du réseau sont divisés en trois domaines prioritaires :

  • Collaborative infectious disease discovery research
  • Translational strategies for prevention and treatment of parasitic infections
  • Spreading of Excellence via dedicated training programs

En plus de son excellent programme de recherche collaborative, ParaFrap organise des conférences internationales et offre une formation de haut niveau, grâce à la mise en place d’un programme doctoral et d’ateliers de formation. L'objectif principall de ParaFrap est de renforcer l'excellence scientifique et technologique française dans le domaine de la recherche en parasitologie, par le biais d'une coopération durable entre les équipes de recherche en parasitologie françaises.

Domaines d’intérêt de recherche des candidats

Les travaux de recherche des candidats doivent porter sur l'étude de parasites et avoir une reconnaissance internationale dans les domaines de recherche suivants:

  • Exploration de données post-génomiques
  • Mécanismes de pathogenèse
  • Biologie cellulaire et moléculaire des parasites
  • Vers de nouvelles stratégies d'intervention contre les agents pathogènes parasitaires

MODALITES DE CANDIDATURE

Attention : le dossier de candidature doit être intégralement rédigé en anglais

Critères d'évaluation :

• excellence scientifique
• Intégration dans les activités du consortium (adéquation de l'activité du candidat avec le programme ParaFrap et qualité des interactions prévues avec les partenaires existants du réseau)
• Statut de chef de groupe indépendant (identifié comme tel dans l’organigramme de l’unité de recherche)

Les chercheurs qui dirigent une équipe de recherche reconnue en France (label HCERES, ERC ou ATIP-Avenir) peuvent postuler en téléchargeant le formulaire de candidature en bas de page et en envoyant une lettre d'intention (maximum 4 pages au total / format A4, police Arial, 11pt) contenant les éléments suivants:

• Un bref CV avec les 10 principales publications des 5 dernières années (max 2 pages)
• Une brève description de la “valeur ajoutée“ pour ParaFrap (1 page maximum)
• Un aperçu de l’intégration de vos recherches en collaboration avec le réseau, en indiquant votre principal domaine de recherche et les partenaires potentiels avec lesquels vous pourriez partager l’encadrement d’un doctorant (maximum 1 page).

Le formulaire et la lettre d'intention doivent être déposés sur https://bit.ly/2qE0VKa en un seul fichier PDF, d'une taille maximale de 10 Mo.

DATES CLES :

8 mars 2019 - 11h00 (heure de Paris) : date limite du dépôt des candidatures.
- Évaluation et classement des candidatures par le conseil consultatif scientifique externe international (eSAB)
- Recommandations du comité exécutif de ParaFrap
Début Juin 2019 : annonce des candidats retenus et début du processus d'intégration des nouveaux partenaires 

DES QUESTIONS ?

Contactez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

KIT DE CANDIDATURE

call logo  app form Upload

 

[Communiqué]

New research reveals that mammalian stages of trypanosomes can grow in the absence of glucose, if glycerol is provided. The result paves the way for understanding metabolic interactions between extravascular trypanosomes and the glycerol-producing adipocytes present in the skin and adipose tissues. This study was published by Dr Frédéric Bringaud's ParaFrap team and collaborators in November 2018 in the open-access journal PLoS Pathogens.

 logo plos pathogens

Trypanosomes are extracellular parasites that cause devastating neglected tropical diseases affecting humans (sleeping sickness) and domestic animals, such as cattle, horses, camels, pigs, etc. Until very recently, trypanosomes have been considered to propagate exclusively in the glucose-rich mammalian fluids, including the bloodstream. As a result, a dogmatic concept deeply rooted in our scientific community considered that glucose is the only carbon source used by the parasite to fuel its central and energy metabolism.

In the study "Glycerol supports growth of the Trypanosoma brucei bloodstream forms in the absence of glucose: analysis of metabolic adaptations on glycerol-rich conditions"the researchers show that replacing glucose by glycerol does not affect long-term growth of the mammalian-infective trypanosomes. The authors described the metabolic adjustments implemented by the parasite to adapt to this unexpected carbon source, including activation of the gluconeogenic pathway, which produces the sugar precursors necessary for essential biosynthetic pathways. These data illustrate the unexpected metabolic flexibility of this parasite highlighted a few years ago by the same research team by revisiting its glucose metabolism.

More importantly, this finding resonates with the recent discovery of extravascular trypanosomes colonizing and proliferating in the immediate vicinity of adipocytes in the skin and the adipose tissues of their mammalian hosts. Glycerol produced in abundance by tissue adipocytes can provide a rational explanation for the development of a glycerol-based metabolism in the mammalian-infective trypanosomes and open new avenues for the development of alternative therapeutic approaches.

bringaud 2018 glycerol