Alliance Française contre les Maladies Parasitaires


Les inscriptions pour l' EMBO Workshop : Molecular advances and parasite strategies in host infection  soutenu par ParaFrap et organisé du 30 septembre au 3 octobre 2018 sur l'ile des Embiez dans le sud de la France, vont ouvrir très prochainement. Cliquez-ici pour entrer votre adresse e-mail et être averti lors de l'ouverture du site web de l'évènement.

 

EMBO

ParaFrap supporte l'organisation du EMBO Workshop : Molecular advances and parasite strategies in host infection  du 30 septembre au 3 octobre 2018 sur l'ile des Embiez dans le sud de la France. Suite aux deux précédentes conférences internationales organisées par ParaFrap en 2014 et 2016 en ce même lieu, le workshop de 2018, soutenu par EMBO, aura pour principal objectif de rassembler les experts internationaux en Parasitologie afin de comprendre comment les mécanismes de survie des parasites sont controllés, deployés et organisés.

Les détails et le programme vous seront dévoilés prochainement... 

Cliquez-ici pour entrer votre adresse e-mail et être averti lors de l'ouverture du site web de l'évènement. 

 

EMBO site

 

La seconde édition de l'atelier de bio-informatique ParaFrap a débuté cette semaine à Montpellier. Ce workshop est organisé par le Pr. Patrick Bastien, coordinateur scientifique et coordinateur du programme doctoral ParaFrap, et le Pr. David Roos de l'équipe rénommée « the Eukaryotic Pathogens DataBase » 'EuPathDB', reconnue internationnalement pour la qualité de ses formations sur les outils de bioinformatique.

Le programme de l'atelier est disponible ici : pdf2nd_ParaFrap_Bioinfo_Workshop_2017

Suivez l'actualité du workshop sur twitter :

TwitterEupathdb     TwitterParaFrap      

 

Des molécules qui ciblent à la fois l’infection et la transmission du paludisme... Parce qu’elles sont liées à un stéroïde, de nouvelles molécules dérivées des ortho-aminocrésols, déjà connus pour leur action antipaludique, se révèlent plus efficaces pour tuer le parasite chez l’hôte infecté, mais aussi pour bloquer sa transmission. Ces travaux parus dans la revue Nature Communications sont le fruit d’une collaboration pluridisciplinaire et internationale* menée par des chercheurs allemands (universités de Jena et Giessen) et français membres de ParaFrap (Elisabeth Davioud-Charvet - Laboratoire de chimie moléculaire, Institut de biologie moléculaire et cellulaire CNRS avec la collaboration du laboratoire de Stéphanie Blandin - Inserm "Réponse immunitaire chez le moustique anophèle vecteur du paludisme" de Strasbourg). Ces travaux montrent que pour leur survie, les parasites responsables du paludisme et de la toxoplasmose dépendent de mécanismes hérités du monde végétal. Cette découverte représente une avancée majeure pour le développement de nouvelles cibles thérapeutiques contre ces parasites aux conséquences majeures en santé publique.

Ces travaux ont fait l’objet de nombreux communiqués de presse, que vous pouvez retrouver ICI.

Référence :

Arylmethylamino steroids as antiparasitic agents. Krieg, R., E. Jortzik, A. A. Goetz, S. Blandin, S. Wittlin, M. Elhabiri, M. Rahbari, S. Nuryyeva, K. Voigt, H. M. Dahse, A. Brakhage, S. Beckmann, T. Quack, C. G. Grevelding, A. B. Pinkerton, B. Schonecker, J. Burrows, E. Davioud-Charvet, S. Rahlfs and K. Becker (2017).  Nat Commun 8: 14478. Link

Plasmodium falciparum, l'agent du paludisme, et Toxoplasma sont des parasites intracellulaires obligatoires, qui représentent une menace majeure pour la santé mondiale. Ils infectent des centaines de millions de personnes par an, ce qui conduit à une mortalité élevée, surtout celle des enfants. Une équipe internationale coordonnée par Mohamed-Ali Hakimi, membre ParaFrap, à l’Institut pour l'avancée des biosciences, et incluant des chercheurs de l’EMBL-Grenoble et de la société ANACOR pharmaceutical, a découvert une nouvelle molécule, AN3661, qui stoppe la prolifération des parasites. La molécule permet une guérison complète de souris infectées par Toxoplasma. Cette étude a été publiée le 1er février 2017 dans la revue EMBO Molecular Medicine.

Ces travaux ont fait l’objet de nombreux communiqués de presse, que vous pouvez retrouver ICI.

Référence :

Targeting Toxoplasma gondii CPSF3 as a new approach to control toxoplasmosis. Palencia, A., A. Bougdour, M. P. Brenier-Pinchart, B. Touquet, R. L. Bertini, C. Sensi, G. Gay, J. Vollaire, V. Josserand, E. Easom, Y. R. Freund, H. Pelloux, P. J. Rosenthal, S. Cusack and M. A. Hakimi (2017).  EMBO Mol Med [9.5]. Link