Mobile menu

Alliance Française contre les Maladies Parasitaires


 

[Communiqué]

Gerald Spaeth, chef de l'unité "Parasitologie moléculaire et signalisation" à L'institut pasteur Paris, a obtenu une subvention Synergy du Conseil européen de la recherche (ERC) pour le projet "DECOLeishRN - Decoding epistatic genome/RNome interactions in ekaryotic fitness gain using Leishmania parasites as a unique model system". Ce projet est financé à hauteur de plus de 9 millions d'euros et sera mené en collaboration avec deux équipes israéliennes dirigées par Shulamit Michaeli (Université Bar-Ilan) et Yitzhak Pilpel (Institut des sciences Weizmann).

 ERC logo

En exploitant la biologie unique du parasite protozoaire Leishmania comme système modèle, le projet permettra d'obtenir des informations sans précédent sur le rôle de l'instabilité du génome dans l'adaptation eucaryote en combinant l'évolution expérimentale, les analyses de l'ARN non codant, la modélisation de réseaux et le séquençage de pointe de cellules uniques. Le projet vise à découvrir le filtre moléculaire qui peut atténuer les effets toxiques de l'instabilité du génome tout en favorisant les effets bénéfiques, résolvant ainsi une question de longue date en biologie des infections et du cancer.

Le projet, d'une durée de six ans (2023-2029), devrait révéler des interactions complexes et dynamiques entre l'adaptation génomique, épitranscriptomique et phénotypique de ces parasites, ainsi que le rôle des ribosomes adaptés au stress et des ARN non codants - en particulier les régulateurs antisens - qui compensent les modifications préjudiciables du dosage génétique. Les scientifiques examineront en outre si le parasite a la capacité de prévoir et de se préparer à l'avance aux changements des conditions environnementales et au changement d'hôte. L'étude de l'évolution de l'agent pathogène au sein d'un hôte mammifère fournira un cadre innovant pour la découverte de candidats biomarqueurs complexes liés à la virulence de Leishmania et à la résistance aux médicaments. L'exploitation de l'instabilité du génome à des fins d'adaptation est commune à d'autres microbes pathogènes et au cancer. Cette ERC Synergy Grant fournira donc un modèle pour étudier comment l'instabilité chaotique du génome est exploitée pour l'adaptation et pour échapper à des conditions environnementales défavorables.

 

 

[Communiqué]

L'équipe du Dr Chetan Chitnis de l’Institut Pasteur, partenaire du LabEx ParaFrap, a étudié le stade sanguin du parasite Plasmodium falciparum, à l’origine de la forme la plus sévère et la plus mortelle du paludisme, et découvert un mécanisme susceptible de conduire à la mise au point de nouveaux médicaments efficaces contre le paludisme. Les résultats de cette étude ont fait l'objet d'une communication de l'Institut Pasteur

 cell reports logo

Travaux publiés dans Cell Reports : Matthias Paulus Wagner, Pauline Formaglio, Olivier Gorgette, Jerzy Michal Dziekan, Christèle Huon, Isabell Berneburg, Stefan Rahlfs, Jean-Christophe Barale, Sheldon I. Feinstein, Aron B. Fisher, Didier Ménard, Zbynek Bozdech, Rogerio Amino, Lhousseine Touqui, Chetan E. Chitnis (2022) Human peroxiredoxin 6 is essential for malaria parasites and provides a host-based drug target. Cell Reports, Volume 39, Issue 11. doi: 10.1016/j.celrep.2022.110923.

 

Dear colleagues,

The EMBO Workshop "New frontiers in host-parasite interactions, from cell to organism", supported by ParaFrap,  is now open for registration. The deadlines for online abstract submission and registration are July 13th 2022. Please register here: 

Information & Programme

This workshop will be held from 2-5 October 2022, at the "Île des Embiez", a French island in the Mediterranean Sea (https://www.lesilespaulricard.com/?lang=en).

Parasitic infections remain a major cause of morbidity and mortality worldwide; they kill millions annually and inflict debilitating injuries on additional millions. The vast majority of parasitic infections in humans and domestic animals can be attributed to protozoan pathogens, including those causing malaria, African sleeping sickness, leishmaniasis, or toxoplasmosis. Parasitism is found throughout the tree of life and parasitic organisms have become model systems for the study of biochemistry and molecular biology. They also represent valuable systems for integrated analyses of host-pathogen interplay.

The workshop will showcase the latest breakthroughs in host-parasite interactions at the cell, tissue and organism levels, including sessions on host manipulation and avoidance strategies, host immune responses  and pathogenesis, parasite cell biology, parasite molecular biology and signaling, parasite reservoirs and niches, vaccination and control strategies. The conference will cover multiple protozoan parasites  (Plasmodium, Toxoplasma, Cryptosporidium, Trypanosoma, Leishmania) and provide an outstanding opportunity to share cutting-edge science. We aim to promote interactions and discussions, especially with junior scientists. The meeting will include poster sessions and turbo talks, providing younger researchers the opportunity to present their work. It will represent a stimulating environment to exchange ideas and envisage novel approaches to deal with pathogenic parasites.

We are looking forward to meeting you at this workshop and hearing about your exciting science.

Olivier SILVIE and Nicolas BLANCHARD
Scientific organizers

Yoann MILLERIOUX
ParaFrap manager

Artur SCHERF, Mohamed-Ali HAKIMI, Frederic BRINGAUD, Maria MOTA, Dominique SOLDATI-FAVRE, Elena LEVASHINA
Co-Organizers

CONFIRMED SPEAKERS
Yasmine Belkaid, NIH, Bethesda, USA
John Boothroyd, Stanford University School of Medicine, Stanford, USA
Michael Boshart, Ludwig-Maximilians-University, Munich, Germany
Hernando Del Portillo, Institut de Salut Global, Barcelona, Spain
Abdoulaye Djimde, Malaria Research and Training Center, Bankoumana, Mali
Luisa Figueiredo, Institute for Molecular Medicine, Lisbon, Portugal
Eva Frickel, University of Birmingham, UK
Freddy Frischknecht, Heidelberg University, Heidelberg, Germany
Mohamed-Ali Hakimi, Institute for Advanced Biosciences, Grenoble, France
Benoit Gamain, French National Institute of Blood Transfusion, Paris, France
Paul Kaye, University of York, UK
Taco Kooij, EMBO Young Investigator, Radboud University, Nijmegen, Netherlands
Maryse Lebrun, University of Montpellier, France
Elena Levashina, Max Planck Institute for Infection Biology, Berlin, Germany
Keith Matthews, University of Edinburgh, UK
Annette McLeod, University of Glasgow, UK
Maria Mota, Institute for Molecular Medicine, Lisbon, Portugal
Faith Osier, Imperial College London, UK
Silvia Portugal, Max Planck Institute for Infection Biology, Berlin, Germany
Isabel Roditi, University of Bern, Switzerland
David Sacks, NIH, Bethesda, USA
Dominique Soldati-Favre, University of Geneva, Switzerland
Boris Striepen, University of Pennsylvania, Philadelphia, USA
Rick L. Tarleton, University of Georgia, Athens, USA
Hedda Wardemann, German Cancer Research Center, Heidelberg, Germany
Maria Yazdanbakhsh, Leiden University Medical Center, Netherlands

 

Le LabEx ParaFrap vous souhaite une bonne année 2022, bonheur, santé et de succès. Pour bien commencer cette année, nous avons déjà 2 bonnes nouvelles :

- les webinaires ParaFrap continueront en 2022, seront ouverts à tous et vous pourrez prochainement vous inscrire pour y assister (début février)

- Le Workshop Embo "New frontiers in host-parasite interactions, from cell to organism" se tiendra du 2 au 5 octobre 2022, sur l'Ile des Embiez. Vous pouvez vous inscrire sur https://coming-soon.embo.org/w22-33 pour être informé lorsque le site web sera en ligne et que les inscriptions seront ouvertes.

Voeux2022

 

Du 27 au 29 septembre 2021, le LabEx ParaFrap a organisé une réunion de ses partenaires sur l'Ile des Embiez (Var, France). L'objectif de cette réunion était de promouvoir les échanges et discussions entre partenaires.

BastienP retirement 

L'occasion également de célébrer le départ en retraite de Patrick Bastien, jusqu'alors coordinateur du programme doctoral. Yvon Sterkers lui succède à cette fonction et Patrick devient Conseiller du programme doctoral.

Par ailleurs, Maryse Lebrun intègre le comité de direction du LabEx ParaFrap en tant que coordinatrice scientifique.

PIMeeting2021