Mobile menu

Alliance Française contre les Maladies Parasitaires


 

La Plateforme Protéomique et Peptides modifiés a été inaugurée le 17 avril 2014

 

C'est un nouvel outil à disposition des chercheurs du Labex ParaFrap, de l’Institut Pasteur de Lille et plus largement des laboratoires académiques ou privés nationaux et internationaux. Grace à cet équipement de pointe, les meilleurs chercheurs spécialistes de l’étude des maladies parasitaires, associés dans le laboratoire d’excellence ParaFrap, pourront mieux analyser le protéome et comprendre les relations complexes entre les protéines des parasites et celles des malades qu’ils infectent.

Le déroulé de l'Inauguration : Programme de l'Inauguration du 17 avril 2014

Extrait Grand Lille TV : Edition du matin du 18/04/2014 - Grand Lille TV

Apparition dans le journal 20 minutes : 20 minutes du 29/04/16 - Edition Lille/Nord 

Communiqué de Presse de L'Institut Pasteur de Lille : Communiqué de Presse Plateforme P3M Institut Pasteur de Lille 17 AVRIL 2014

Article de la Gazette du Laboratoire de mai 2014 : Gazette du laboratoire 198

Pour plus d'informations veuillez cliquer sur le lien suivant : Plateformes technologiques sur le site de l'Institut Pasteur Lille

 

Extrait de l'Edition du Matin du 18/04/2014 de Grand Lille TV (début à 3:38)

Stéphanie Blandin, membre ParaFrap, chargée de recherche à l’Inserm à l'Unité 963 (Réponse immunitaire et développement chez les insectes - Analyse postgénomique de la réponse antiparasitaire chez l'anophèle) au sein de l'Institut de Biologie Moléculaire et Cellulaire de Strasbourg a reçu le prix Sanofi-Institut Pasteur du jeune chercheur, qui récompense l’excellence de ses recherches sur la résistance des moustiques au paludisme.

Ses recherches portent sur le paludisme, maladie infectieuse qui fait près d’un million de morts chaque année dans le monde. Des moyens de lutte existent : les médicaments antipaludiques et la lutte contre les moustiques vecteurs du parasite Plasmodium. Mais depuis plusieurs années, les parasites développent de plus en plus de résistances aux médicaments, et les moustiques développent des résistances aux insecticides. Stéphanie Blandin travaille sur la réponse immunitaire du moustique Anophèle vis-à-vis de ces parasites, du genre Plasmodium. Ainsi, elle cherche à connaitre les facteurs génétiques responsables de la résistance des moustiques à l’infection par le parasite, pour mettre au point de nouvelles stratégies qui limiteront la transmission à l’Homme dans les régions endémiques.

Pour plus d'informations, cliquez-ici.